Présidentielle en RDC : les candidats rejetés dénoncent une décision politique

En RDC, six candidats à la présidentielle dont trois anciens premiers ministres, ont été recalés par la CENI. Ils dénoncent une décision politique et entendent déposer des recours.

Malgré leurs candidatures déclarées irrecevables par la Commission électorale congolaise, les prétendants déchus ne comptent pas pour autant abandonner. Ils dénoncent une collusion de la CENI avec le pouvoir en place et envisagent pour certains un recours : “Vous voyez bien là, la volonté de ce pouvoir sous les bottes duquel se trouve la CENI, c’est d’éliminer des candidatures sérieuses. La stratégie c’est de nous affaiblir en nous divisant. C’est politique et non pas juridique, ni judiciaire. Nous allons activer les mécanismes démocratiques populaires pour continuer à porter la revendication qui n’est pas la mienne à moi seul mais aussi des autres candidats”, déclare l’ancien premier ministre et candidat rejeté, Adolphe Muzito.

Défaut de signature, défaut de nationalité, à chacun son motif d’invalidation. Pour cet ancien premier ministre de Kabila, c’est un conflit avec son nouveau parti. Quant à Samy Badibanga, la raison avancée par la CENI : défaut de nationalité d’origine. Et pourtant : “J’ai un arrêté signé par le ministre de la justice actuel. L’arrêté précise très bien que c’est pour recouvrer la nationalité congolaise d’origine. Et je ne comprends pas qu’aujourd’hui on puisse me dire que c’est une nationalité d’acquisition. Je vais saisir la Cour constitutionnelle dès lundi (27 août) parce que l’on a 48h. J’espère que cette erreur va être très vite corrigée”, explique l’ex-premier ministre et candidat rejeté, Samy Badibanga.

Outre le principal opposant Jean-Pierre Bemba, trois autres candidats subissent le même sort : Antoine Gizenga, Jean-Paul Moka-Ngolo et Marie Josée Ifoku font partis des recalés. Une fois les recours déposés, la Cour constitutionnel aura 7 jours pour rendre son arrêt et notifier à la Commission électorale sa décision.

TV5MONDE

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*