Syrie. Macron et Merkel interpellent Poutine et réclament une trêve dans la Ghouta orientale

Le président français et la chancelière allemande ont écrit un courrier à Vladimir Poutine dans lequel ils pressent la Russie de signer un cessez-le-feu dans la Ghouta orientale en Syrie, où des centaines de civils ont déjà péri sous les bombardements.

Le président français Emmanuel Macron et la chancelière allemande Angela Merkel ont adressé ce vendredi un courrier commun au président russe Vladimir Poutine pour lui demander d’approuver une résolution du Conseil de sécurité de l’ONU sur une trêve en Syrie, a indiqué l’Élysée, alors que des centaines de civils ont péri dans la Ghouta orientale ces six derniers jours.

Dans ce courrier, les deux dirigeants, présents à Bruxelles pour un sommet de l’UE, demandent à la Russie de soutenir le projet de résolution réclamant un cessez-le-feu de 30 jours dans le pays en guerre, destiné notamment à permettre l’arrivée d’aide humanitaire et les évacuations médicales dans le fief rebelle de la Ghouta orientale. « À cette heure, nous ne savons pas quelle sera l’attitude de la Russie », a précisé l’Élysée.

« L’UE est à court de mots »

Parallèlement l’Union européenne a appelé ce vendredi à la fin du « massacre » perpétré dans le fief rebelle syrien de la Ghouta orientale, à quelques heures d’un vote du Conseil de sécurité de l’ONU sur un cessez-le-feu.

« L’UE est à court de mots pour décrire l’horreur que vivent les habitants de la Ghouta orientale […] Le massacre doit cesser maintenant », a affirmé la représentante de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, en marge d’un sommet informel de l’UE à Bruxelles.

Plus de 400 civils tués depuis dimanche

« Un accès humanitaire inconditionnel et la protection des populations civiles est un devoir moral et une urgence », a-t-elle ajouté.

Plus de 400 civils ont été tués en six jours de frappes aériennes et de tirs d’artillerie menés par le régime syrien et son allié russe contre la Ghouta orientale, enclave rebelle assiégée à l’est de Damas, a annoncé ce jeudi une ONG.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*