50 têtes de bœufs emportés, Goudomp réclame un cantonnement militaire

Le 16 juin dernier, des hommes armés supposés appartenir au Mouvement démocratique de Casamance (Mfdc) ont attaqué le village de Djibanar, commune située dans le département de Goudomp (région de Sédhiou). Ils ont emporté 20 bœufs. Le weekend dernier, une attaque similaire a été notée dans le même village. 30 bœufs volés.

Une véritable razzia qui a fini d’installer la psychose dans la localité. Au nom des éleveurs victimes de ces attaques, l’adjoint au maire de Djibanar, Babou Diatta, demande la réouverture du cantonnement militaire de Saliotte, principal axe de passage des bandes armées en provenance de la Guinée-Bissau.

Dernière victime de ce vol de bétail, Lamine Touré raconte que le dimanche dernier, vers 23 heures, cinq personnes armées l’ont trouvé nuitamment au milieu de son troupeau. Les assaillants ont tiré l’air et enrôlé quatre jeunes du village pour les aider à conduire le bétail jusqu’à la frontière, rapporte la radio locale Gabou Fm. Touré informe avoir alerté les militaires en tirant des coups de feu en l’air. Mais le mal était déjà fait.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*