African Petroleum: Sonko mouille Macky, Samuel Sarr et Atepa

Suite et pas fin du différend opposant l’Etat du Sénégal à African Petroleum Corporation (APC) de Frank Timis. Ousmane Sonko trouve les coupables et les cite nommément.

L’aventurier affairiste Frank Timis a été introduit dans notre bergerie pétrolière par le duo Samuel Sarr – Pierre Goudiaby Atépa, déballe Sonko dans Les Echos. Il poursuit: « Timis obtint la signature de Contrats de Recherches et de Partage de Production, le 21 octobre 2010, des blocs de Sénégal Offshore Sud Profond et Rufisque Offshore Profond. »

 « Ces contrats, approuvés par décrets n° 2011-1808 et 2011-1824 du 02/11/2011, ont bénéficié, sous le régime de Macky Sall, d’un renouvellement de la première période de recherche, accordé par décret n°2014-1603 du 15 décembre 2014 », martèle-t-il.

  Par la suite, la magouille autour des blocs de Kayar et Saint-Louis a permis au régime de Macky Sall, avec la complicité de Aly Ngouille Ndiaye et l’intervention de Aliou Sall, de lui attribuer ces deux blocs qu’il s’empressa de vendre en violation de plusieurs dispositions du code pétrolier et en fraudant le fisc, avec la bénédiction de Macky Sall. »

 A son avis, c’est un joli retour de bâton contre ceux là qui en 2016, acculés, étaient allés chercher Frank TIMIS pour déposer une plainte imaginaire contre 11 Sénégalais dont moi même.

 A rappeler qu’African Petroleum Corporation (APC) a déposé un recours en arbitrage auprès du Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI). Ce, pour protester contre l’annulation de ses contrats de partage de production Sénégal Offshore Sud Profond (SOSP) et Rufisque Offshore Profond (ROP).

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*