Deuxième tendance lourde: Idrissa Seck est l’homme qui monte dans cette campagne

A une poignée de jours de l’ouverture de la campagne électorale, peu misaient sur la moindre chance de briller d’Idrissa Seck. A fortiori de gagner.

A la faveur d’un parfait alignement des planètes, le champion de la coalition Idy 2019 s’est retrouvé être l’étoile filante de cette campagne électorale, montant sans cesse dans l’opinion… Le plus gros, surtout le plus consistant lot des candidats recalés par le Conseil constitutionnel (Khalifa Sall, Malick Gakou, Pape Diop, Cheikh Hadjibou Soumaré, Abdoul Mbaye, Bougane Guèye Dany, Thierno Alassane Sall, Amsatou Sow Sidibé…), est allé grossir les rangs de son alliance. D’autres personnalités influentes non candidates (Mamadou Diop Decroix, Sheikh Alassane Sène, Mamadou Lamine Diallo…) ont fait de même.

Idrissa Seck a ce qu’aucun leader politique sénégalais n’a jamais eu dès le premier tour: le soutien de 14 candidats, de 80 partis, de 50 maires, de centaines d’associations et mouvements… Cela se ressent sur ses marches orange qui font foule, sur l’amélioration de sa visibilité sur les réseaux sociaux, sur sa place dans les grands médias y compris internationaux, sur sa percée perceptible dans les intentions de vote… En clair, de lointain outsider, Idrissa Seck est devenu le challenger le plus sérieux de Macky Sall. D’où le glissement vers lui de tous les viseurs du pouvoir.

Last but not least, le candidat orange est entrain de terminer une campagne électorale à dimension humaine, simple, efficace. C’est sans conteste l’homme qui monte. Atteindra-t-il le point culminant du pouvoir ?

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*