« Enquête » exclusive: Elhadji Ndiaye/Pape Alé Niang: les dessous d’une rupture

« Enquête » exclusive #2stv #PapeAlé

L’affaire Pape Alé commence à faire du bruit sur la Toile. Censure ou pas ? Nous avons essayé d’enquêter auprès des deux principaux « acteurs » présumés: le journaliste et son employeur.

El Hadji Ndiaye : « Pape Alé doit être honnête et dire la vérité (…) »

Pape Alé : « Je suis en pause  »

L’arrêt brutal, depuis le 31 decembre 2018, des émissions du journaliste Pape Ale Niang de la 2stv n’intéresse pas forcément tous les Sénégalais. Mais il est évident que le célèbre chroniqueur commence à manquer de nombreux téléspectateurs, en témoignent les nombreux soutiens exprimés à son endroit notamment sur les réseaux sociaux, Facebook en particulier. Cet événement commence également à inquiéter les défenseurs de la liberté de la presse que nous sommes ou voulons être du moment que certains inconditionnels de Pape Alé ont déjà agité l’idée d’une possible « censure ». Ceci étant, nous avons donc tenté de comprendre pourquoi l’animateur de « Ça me dit » n’est plus au rendez-vous.

C’est Pape Alé que nous avons joint au téléphone en premier puisque c’est un confrère et que c’est lui qui est présenté sur les réseaux sociaux comme étant une victime.
Très vite nous avons passé outre les salamalecs et autres politesses exagérées, non pas par manque de temps, mais c’est parce que nous n’avons pas beaucoup d’affinité même si on se connaît plus ou moins, lui et moi, pour avoir collaboré pendant un certain moment à la 2stv. « Je suis en pause », a-t-il répondu à la question de savoir pourquoi vous n’animez plus vos émissions?
Mais pause est un terme flou. « Tu veux dire congés ? », « Non, je suis en pause », a-t-il insisté. Je lui ai donc demandé quand est-ce qu’il va finir sa « pause » qui commence déjà à trop durer.

Là encore, notre confrère, qui est pourtant connu pour son franc-parler, préfère utiliser la langue de bois mort. « Tu me verras quand je serai de retour », m’a-t-il répondu au bout du fil, avant de me renvoyer chez son patron ou ex-patron, le grand boss de la 2stv El Hadji Ndiaye.

Comme je n’ai pas pu arracher grand chose de Pape Alé, j’ai donc décidé, sur le champ, de me tourner vers « le père biologique » de la première télévision privée du Sénégal.

Il faut dire que j’ai eu de la chance de ne pas tomber sur sa boîte vocale. D’habitude, ça sonne dans le vide jusqu’à ce qu’une voix féminine vous demande de laisser un message.
Mais, au beau du fil, cette fois ci, je suis tombé sur une voix d’homme rauque d’un grand patron en plein séance de travail.

« Monsieur Ndiaye à l’appareil, c’est qui ? », ce genre de phrases qui t’oblige à passer directement à l’essentiel, sans la moindre occasion de raconter ta vie à ton interlocuteur. J’ai donc joué le jeu, de toute façon je m’y attendais.

-« Je vous appelle à propos de l’affaire Pape Alé, certaines personnes parlent de censure et avancent l’idée selon laquelle vous, son employeur, subissez des pressions de la part de l’Etat du Sénégal. Que doit-on comprendre?  »

-« Je ne subis aucune pression de la part de qui que ce soit », affirme Elhadji Ndiaye, visiblement très énervé par les accusations qu’il venait d’entendre.

« Ni un chef d’Etat, ni personne ne peut me mettre la pression, moi. Tu dois me connaître, toi », s’est-il emporté.

-Alors qu’est-ce qui se passe ?
-C’est à dire ?
-Pourquoi Pape Alé ne fait plus ses émissions sur votre télé?
-Allez le lui demander!
-Nous l’avons déjà fait et il dit être en -pause.
-Donc demandez lui pourquoi il est en pause. Est-il malade ?, persiste encore notre interlocuteur, qui apparemment ne souhaite pas communiquer « sur cette histoire qu’il a découverte sur le net comme tout le monde ».

Mais tient quand même à préciser un point: « Je ne sais rien de cette affaire, d’ailleurs je ne suis plus le PDG de la 2stv. Si pPape Alé dit qu’il est en repos, qu’il nous en donne les vraies raisons et qu’il arrête de se victimiser. Cela fait 10 ans que nous collaborons et je n’ai jamais essayé de contrôler ce qu’il fait ». Avant d’ajouter: « Pape Alé doit être honnête et dire la vérité en nous expliquant pourquoi il ne fait plus ses émissions ».

Telle est la position de l’actuel président du Conseil d’administration de la Société de télédiffusion du Sénégal (TDS– SA). Que doit-on comprendre ? On pourrait être tenté de croire que Pape Alé est parti faire une « pause » pour des raisons qu’il ne veut pas ou peut pas révéler, sans informer son employeur de son départ, mais ce n’est qu’une simple hypothèse. Ce qui pourrait être considéré comme un abandon de poste, non ? Une seule certitude en tout cas, pour l’actuel ou ancien PDG de ORIGINES S.A, que Pape Alé parte ou qu’il reste, ça lui laisse de marbre.

Khadim Mbaye, apprenti journaliste

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*