Gabon : Ali Bongo toujours Président

La maladie du Président Ali Bongo ne peut nullement affecter le pays car, les institutions du pays fonctionnent à merveille. Le fait est réel. Incontestablement, les Gabonais sont fiers de leur pays et ses institutions.

Trois semaines après l’hospitalisation du chef de l’Etat Gabonais Ali bongo à l’hôpital King Faycal de Riyad en Arabie Saoudite, rien ne bloque le pays. Les gens travaillent normalement comme si rien n’y était dans l’administration avec le plus grand professionnalisme. Dans un calme serein, les Gabonais travaillent dans la grande foi. Ce qu’il faut savoir dans cet ordre d’idées, le gouvernement du Gabon et la Cour Constitutionnelle les deux piliers essentiels censés, l’un en amont et l’autre en aval, enclenchent la procédure de transition théoriquement à être assumée, en cas de vacance, dûment constatée par la présidente du Sénat, ont tranché la question de façon péremptoire. A cet effet, il faut comprendre aisément que la cour constitutionnelle a déjà tranché le débat, en sifflant la fin de la recréation. « Il y’a à ce jour aucune vacance du pouvoir à ce qui y ressemble, les institutions fonctionnent normalement »  a déclaré la présidente de la cour constitutionnelle. « Elle joue vraiment son rôle de Gardienne de la loi » indique un expert de l’ONU.

Une Opposition dans la division

Des proches de Jean Ping veulent profiter de cette occasion pour détruire l’image d’Ali Bongo sur les réseaux sociaux. Certains avaient même annoncé sa mort. Cette frange de l’opposition, nous dit-on souhaite plonger le pays dans le chaos total. Ils ont eu une grande déception lorsque ses opposants ont entendu la déclaration de Marie Madeleine Mborantsuo. Leur déception est grande. En réalité, ses opposants ont dû savoir une seule chose : Dieu seul détient le pouvoir. Si une mission divine est terminée, personne ne peut s’opposer à cette décision. Selon des sources concordantes, la président Ali Bongo se porte mieux durant cette dernière semaine. Au moment de rédiger cet article, les nouvelles peuvent rassurer. Il a juste besoin d’un repos suffisant avant de reprendre ses activités. Le président de la république est dans une phase de recouvrement de la plénitude de ses facultés physiques. Les premières explorations ont permis de constater un saignement justifiant une prise en charge médico-chirurgicale en secteur hautement spécialisé où S.E M le président de la république a subi des soins de support appropriés et approfondis ayant permis à ce jour d’améliorer de façon significative son état général et aussi d’alléger le protocole de soins » explique de son côté Ngouomi Alia Oyouomi, porte parole.

Clavier Tine

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*