Gabon : tous au chevet d’Ali Bongo Ondimba

Vendredi 9 novembre, le président gabonais était toujours hospitalisé en Arabie saoudite, où il est entouré d’une partie de ses proches et d’un dispositif de sécurité composé de gardes marocains.

Le 9 novembre, Ali Bongo Ondimba (ABO) était toujours hospitalisé à Riyad, en Arabie saoudite. « Le président, qui a été victime d’un mini-AVC aggravé par de l’hypertension, va mieux. On lui a enlevé l’assistance respiratoire, et il va entamer une rééducation. Il est réveillé et commence à voir ses proches. Tout sera rentré dans l’ordre d’ici deux ou trois semaines », assure une source haut placée au Palais du bord de mer en contact quotidien avec Riyad.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*