Le Port autonome vers un gouffre

Le syndicat des auxiliaires du Transport du Sénégal (SATS) est dans tous ses états et l’a fait savoir au Directeur général du Port à travers un courrier en date du 5 novembre 2018 obtenu par Libération. En cause, un circulaire en date du 22 octobre dans lequel Aboubacra Sadikh Bèye annonce aux acteurs de la hausse du barème applicable aux occupants du domaine aéroportuaire.

Dans la missive, le vice-président du SATS, Alioune Ndiaye, dénonce cette hausse et annonce qu’ils ont décidé de ne pas payer les facteurs que le syndicat ne comprend pas cette hausse qui risque d’avoir une incidence sur le prix des denrées de première nécessité, entre autres.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*