Opposition à la tenue de la présidentielle: le candidat Issa Sall répond à Abdoulaye Wade

Empêcher la tenue de la présidentielle du 24 février, quel qu’en soit le prix, une idée de Me Abdoulaye Wade, n’enchante guère certains candidats, notamment le professeur Issa Sall. Le candidat du Parti de l’unité et du rassemblement (PUR), qui est à fond dans la campagne électorale, n’entend pas répondre favorablement à l’appel de l’ancien chef de l’Etat. D’ailleurs, souligne le professeur Issa Sall, étant en plein dedans avec cette campagne qui a déjà démarré, la date du 24 février n’est qu’une finalité pour qu’il y ait un gagnant. Se considérant comme un candidat sérieux, avec un potentiel avéré pour battre le président sortant, le professeur Issa Sall a décidé de poursuivre sa progression vers une victoire au premier tour, au soir du 24 février.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*