PLANIFICATION URBAINE ET DEVELOPPEMENT TERRITORIAL Dakar 2019 Khalifa Sall l’absent le plus présent

C’est suite au Sommet Africité que la Ville de Dakar et sa Mairesse ont pris l’initiative de la tenue de cette rencontre sur la planification comme démarche concrète de mise à niveau des partenariats signés à Marrakech ouverte ce lundi et ce, jusqu’au 17 avril prochain en vue de permettre un échange avec les Autorités étatiques du Sénégal en charge de la planification urbaine et de la gouvernance territoriale et de travailler avec l’ensemble des parties prenantes aux conventions de partenariats, notamment les Villes signataires des dites conventions.

Ainsi, il s’agit de regrouper les Représentants des quatorze Villes partenaires, ainsi que les autres parties à savoir Majal, ONU-Habitat, CGLUA, AL Omrane en vue de définir une plateforme de travail, d’adopter une démarche et une méthodologie communes conformément aux engagements pris, d’identifier les axes de travail à développer, sur la base des champs d’intérêts communs aux villes partenaires, mais aussi et surtout d’initier une plateforme de travail intégrant les enjeux, défis et opportunités propres à chacune des villes en matière de planification urbaine et de développement territorial avant de dégager une feuille de route sous la forme d’un plan de travail sur trois ans

Selon les Organisateurs, deux axes doivent guider les travaux à savoir introductifs constituant la partie introductive, un référentiel développé par CGLUA, ONU-Habitat et Majal en leurs qualités respectives d’appui et d’accompagnement du processus de partenariat entre les différentes Villes et celui dit normatif se rapportant à la mise en œuvre des instruments de planification urbaine et de développement territorial au Maroc.

L’on retiendra tout de même que la Rencontre de Dakar intervient au moment au le cas Khalifa Ababacar Sall fait beaucoup couler d’encre si l’on se réfère aux propos du Sg du Parti Socialiste qui disait «  ça relève de la compétence exclusive du président de la République mais on ne souhaite la prison à personne surtout quelqu’un avec qui on a cheminé aussi longtemps. Et lui (Khalifa Sall), c’est le président Diouf même qui me l’avait confié », même son de cloche pour la Mairesse de Dakar Soham El Wardini qui 100 jours après son élection martelait que « la liberation de Khalifa Sall est une priorité ».

Et CGULA qui vient installer ses quartiers à Dakar, nous rappelant les propos de ces dirigeants « avons à cœur de rappeler la terrible situation dans laquelle se trouve le maire de Dakar, emprisonné depuis maintenant un an, et que conformément à la loi sénégalaise, M. Sall devrait être présumé innocent tant que les accusations dont il est l’objet devant la justice, avec ses coaccusés, ne sont pas avérées ».

Jacob BAMBA

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*